L’affiche

Uruguay – Brésil, Estadio Centenario (Montevideo)

En s’imposant 3-0 en Colombie, l’Uruguay a engrangé la dose de confiance dont il aura besoin pour affronter le Brésil, seul en tête du classement et véritable bête noire d’Oscar Tabárez. En huit matches officiels face à la Seleçao, le technicien de la Celeste ne s’est encore jamais imposé : deux nuls et six défaites…

Pour ne rien arranger, le Maestro aborde ce choc avec un caillou dans la chaussure : les forfaits de de Luis Suarez, actuel meilleur buteur des qualifications, et de Matías Viña, testés positif au Covid-19. ll sera donc contraint de composer une quatrième ligne défensive différente en autant de matches. Devant, il pourra néanmoins compter sur Edinson Cavani qui a retrouvé le chemin des filets.

Côté brésilien, l’absence de Neymar n’est pas anodine pour Tite, surtout après la victoire peu convaincante de ses protégés face au Venezuela. Malgré tout, avec Firmino, Richarlison et Gabriel Jesús, le technicien canarinho ne manquera pas de puissance de frappe dans un match qui s’annonce fermé et chiche en occasions.

La stat : lors de ses deux dernières venues à Montevideo, le Brésil s’est imposé 4-1 et 4-0. Au total, il reste sur six matches sans défaite face à l’Uruguay dans le cadre des qualifications. La seule victoire des Charrúas remonte à un succès 1-0 au Centenario en 2001.

Colombia v Ecuador - FIFA 2018 World Cup Qualifiers© Getty Images

Les autres matches

Galvanisé par ses deux victoires consécutives, l’Équateur reçoit la Colombie, qui ne s’est pas imposée lors deux dernières journées et sort même du plus gros revers à domicile de son histoire en compétition préliminaire. Les deux équipes seront privées de joueurs importants puisque le milieu équatorien Carlos Gruezo (deuxième carton jaune) et le défenseur colombien Yerri Mina (exclu face à l’Uruguay) seront suspendus. Les Cafeteros, qui devront également composer sans Radamel Falcao, blessé, restent sur trois victoires face à la Tri en qualifications, la dernière à Quito en 2017.

À Caracas, c’est un Venezuela avec le moral en berne qui reçoit un Chiliregonflé après avoir obtenu sa première victoire lors de la dernière journée. La Vinotinto a certes affiché des signes d’amélioration face au Brésil, mais elle reste bredouille et sa marge d’erreur continue de se rétrécir. La Roja enregistre quant à elle le retour d’Alexis Sánchez dans le onze titulaire. Les Chiliens sont invaincus en terres vénézuéliennes en qualifications mondialistes: six victoires et un nul, qui remonte à 1966.

Dans une autre rencontre entre deux formations aux dynamiques opposées, le Paraguay, invaincu, reçoit la Bolivie, l’autre équipe à ne pas avoir ouvert son compteur de points. Eduardo Berizzo envisage d’opérer quelques changements dans les rangs albirrojos, en plus du remplacement forcé de Miguel Almirón, qui est suspendu. En s’imposant à domicile, son équipe prendrait place dans le wagon de tête. Quant aux protégés de César Farías, ils se présentent avec sur le dos le fardeau de leur actualité mais aussi de leur passé puisque la Verde a perdu ses neuf matches de qualifications à Asunción.

À Lima, le Pérou cherchera à récolter son premier succès de la campagne face à l’Argentine, troisième équipe invaincue de la compétition préliminaire de la CONMEBOL. Après avoir fêté sa première sélection face au Chili, Gianluca Lapadula pourrait débuter dans le onze inca, qui ne s’est pas imposé à domicile face à l’Albiceleste depuis 35 ans. Depuis ce succès 1-0 en 1985, les Argentins ont enregistré trois victoires et quatre nuls, sachant que les trois dernières confrontations se sont soldées par des partages de points. Chez les visiteurs, Giovani Lo Celso fêtera sa première titularisation dans la compétition préliminaire.

Argentina v Peru - FIFA 2018 World Cup Qualifiers© Getty Images

Le joueur à suivre

Yeferson Soteldo (Venezuela)

S’appuyant sur son bagage technique et son culot, le milieu offensif de 23 ans entend bien aider son équipe à inverser le cours de son destin dans ces qualifications. “On joue à la maison et on doit viser la victoire, rien d’autre. Mais en faisant preuve de beaucoup de discipline derrière”, a déclaré Soteldo avant le duel contre le Chili.

Le saviez-vous ?

Le Pérou fait partie des deux équipes auxquelles Lionel Messi n’a pas encore marqué de buts dans le cadre des qualifications sud-américaines. L’autre nation contre laquelle Leo est toujours muet en campagne préliminaire est le Brésil. L’Argentin a affronté la Blanquirroja à cinq reprises dans ce cadre. Son bilan ? Deux victoires et trois nuls (dont deux à Lima). Son seul but face aux Péruviens remonte à la Copa América 2007.