• Ulsan Hyundai participe pour la deuxième fois à la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA
  • Les vainqueurs de la Ligue des champions de l’AFC affronteront les Tigres UANL le 4 février
  • Les Sud-Coréens espèrent remporter la “Bataille des Tigres”

Plus de 11 000 kilomètres, de part et d’autre de l’océan Pacifique, séparent les Ulsan Hyundai Tigers, en République de Corée, des Tigres UANL, au Mexique. La confrontation entre les deux équipes, dans le cadre du deuxième tour de la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA, Qatar 2020™, décidera quel club est roi au royaume des tigres.

Fin 2020, Ulsan a remporté la Ligue des champions de l’AFC et ne sera pas dépaysée au Qatar. Après avoir été reportée en raison du COVID-19, l’épreuve continentale asiatique a repris et s’est conclue sous une forme centralisée au Qatar. En finale, les Tigers avaient conclu leur parcours par une victoire 2-1 sur Persepolis, Yoon Bitgaram ayant été nommé à l’occasion meilleur joueur de la compétition.

“J’essayais juste de prendre du plaisir à chaque match, plutôt que de me laisser écraser par la pression d’obtenir un résultat”, explique Yoon. “Et je ne suis pas le seul, toute l’équipe avait plaisir à jouer ensemble, ce qui nous a donné une énergie positive et nous a permis de vraiment très bien jouer. Le but le plus mémorable est pour moi celui contre le FC Tokyo en phase de groupes, où j’ai marqué sur coup franc direct. C’était le but de l’égalisation, très important, surtout dans un haniljeon (match entre équipes de République de Corée et du Japon). Ce match est resté bien gravé dans ma mémoire.”

Plaisir et honneur

L’entraîneur Hong Myungbo peut compter sur Yoon comme fer de lance d’un secteur offensif redoutable, mais aussi sur une défense hermétique, comme en témoignent les sept buts encaissés en dix matches lors de la campagne en Ligue des champions de l’AFC. Le défenseur central Kim Keehee et le milieu de terrain Won Dujae auront fort à faire face à André-Pierre Gignac, meilleur buteur de l’histoire des Tigres.

“Le fait de représenter la K-League en général et Ulsan Hyundai en particulier dans un tournoi que seul un petit nombre d’équipes de par le monde disputent au cours de leur histoire, c’est ce qui me plaît le plus,” confie Kim. “Pour nous, c’est passionnant, et nous prenons beaucoup de plaisir à préparer le match qui vient.”

Le caractère unique de cette Coupe du Monde enchante Won. “Ce n’est pas le genre de compétition à laquelle n’importe qui peut participer. Que vous veniez d’Asie ou d’Europe, seule la meilleure équipe y participe. C’est un grand honneur et nous allons devoir montrer notre meilleur visage”, annonce-t-il, sans manquer d’ambition. “Tous les joueurs, avons le même objectif : aller au bout. Mais d’abord, nous voulons gagner notre premier match. Après ça seulement nous penserons à l’objectif final.”

© Getty Images

Un surnom à honorer

Won et Kim sont par ailleurs rassurés parce qu’ils ont derrière eux un dernier rempart plein d’expérience sur la scène internationale, en la personne de Jo Hyeonwoo. Jo était gardien de la République de Corée qui avait éliminé l’Allemagne de la Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™. “Ça fonctionne très bien entre nos joueurs et je suis sûr qu’ils vont encore produire un match très intéressant”, prévoit le portier. “Nous devons faire honneur à notre surnom de ‘Tigres de l’Asie’ et prouver que nous ne sommes pas une équipe facile à jouer.”

En cas de succès dans la Bataille des Tigres, Ulsan rencontrera en demi-finale le club brésilien de Palmeiras, vainqueur de la Copa Libertadores.

Jo Hyeonwoo of Ulsan Hyundai looks on© imago images