• Décès de Robert Herbin ce lundi 27 avril
  • Entraîneur mythique de Saint-Etienne
  • Il a participé à la Coupe du Monde 1966

Le décès de Robert Herbin, ce lundi 27 avril, à l’âge de 81 ans, plonge le football français dans le deuil. Mythique entraîneur de Saint-Etienne, il a notamment mené les Verts jusqu’en finale de la Coupe des clubs champions 1975-1976, réveillant un football français moribond sur la scène internationale après la non qualification des Bleus aux Coupes du Monde 1970 et 1974.

Joueur, ce solide défenseur fut l’un des grands espoirs du football hexagonal et un pilier du grand Saint-Etienne des années 60-70, remportant six titres de champion de et trois Coupes de France. Il a honoré 23 sélections avec l’équipe de France, participant à la Coupe du Monde de la FIFA, Angleterre 1966.

Il s’est retrouvé propulsé entraîneur très jeune, dès la fin de sa carrière de joueur à l’âge 33 ans, suite à la démission d’Albert Batteux en 1972. Il est resté en poste 11 ans, prolongeant la domination des Verts sur le football hexagonal tout en lançant de nombreux jeunes talents issus du centre de formation stéphanois, comme Dominique Rocheteau qui fut l’un des héros des épopées européennes de Saint-Etienne.

Homme de peu de mots, il fut surnommé le Sphinx pour son style taiseux face aux medias.

Le saviez-vous ?

Robert Herbin a marqué un but pour son équipe en Division 1… alors qu’il était entraîneur ! Lors de la dernière journée de la saison 1974-75, trois ans après avoir raccroché les crampons et âgé de 36 ans seulement, il s’était fait plaisir en disputant un match en défense centrale en fin de saison alors que les Verts étant déjà mathématiquement champions. C’était à domicile face à Troyes, et il a inscrit le dernier des cinq buts stéphanois sur penalty.