Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA

© Getty Images
  • La Suisse a remporté la Coupe du Monde U-17 le 15 novembre 2009
  • Que sont devenus les anciens champions du monde ?
  • FIFA.com a rencontré le sélectionneur de l’époque Dany Ryser

“Ils sont venus, ils ont vu, ils ont vaincu”…et ils ne sont plus jamais revenus.

Cette célèbre citation de Jules César (légèrement modifiée) convient parfaitement à l’équipe de Suisse, qui a remporté la Coupe du Monde U-17 de la FIFA dès sa première participation. Les jeunes Confédérés se sont adjugé le titre suprême U-17 en 2009, au Nigeria, et, depuis, n’ont plus jamais été revus en phase finale.

“Pour réaliser un tel exploit, il faut réunir beaucoup de facteurs. En premier lieu, il faut bien négocier la compétition préliminaire. Ensuite, quand le tournoi proprement dit commence, il faut être capable de repousser ses limites. Nous n’avons jamais réussi à reproduire la dynamique que nous avions obtenue au Nigeria”, constate, un brin fataliste, Dany Ryser. L’ancien sélectionneur travaille désormais pour l’UEFA et la FIFA en tant que formateur des entraîneurs et comme observateur technique lors de grandes compétitions.

Head coach Dany Ryser of Switzerland gestures © Getty Images

Mais que sont devenues les stars de 2009 ? Onze ans plus tard, FIFA.com a décidé de revenir sur le parcours de quelques-uns des internationaux suisses le plus en vue au Nigeria, en compagnie de Ryser.

Benjamin Siegrist (gardien de but, 28 ans)

  • Meilleur gardien du tournoi
  • Le TSG le décrit comme “un gardien doté de bons réflexes et toujours bien placé ; à l’aise sur sa ligne comme dans les airs”.
  • Clubs (liste non-exhaustive) : Aston Villa, FC Vaduz, Dundee United
  • Participation au Tournoi Olympique de Football 2012

Ryser : “Il a joué un rôle très important dans cette compétition. À plusieurs reprises, ses interventions nous ont permis de rester dans le match. Je voyais en lui un jeune gardien sérieux et très attentif. Malheureusement, il n’a pas progressé comme nous l’espérions et je pense qu’il en est le premier déçu. S’il n’a pas fait une grande carrière, c’est sans doute parce qu’il a fait le choix de partir très tôt en Angleterre, où la concurrence est énorme, surtout au poste de gardien de but.”

Benjamin Siegrist of Switzerland poses with the Golden Glove Award © Getty Images

Frédéric Veseli (capitaine et défenseur, 27 ans)

  • Clubs (liste non-exhaustive) : Manchester City, Manchester United, FC Lugano, Empoli, Le Mans
  • Équipe nationale : 29 sélections en équipe d’Albanie
  • Participation à l’UEFA EURO 2016 avec l’Albanie

Ryser : “J’avais fait de lui mon capitaine car c’était déjà un vrai meneur d’hommes. Avec lui, je savais que je devais m’attendre à une erreur par match, mais il était malgré tout extrêmement fiable et loyal. J’étais content de le revoir pendant l’Euro 2016, même si c’était avec l’Albanie. À 17 ans, il possédait déjà une grande maturité. Je me souviens de sa réaction lorsque nous nous sommes retrouvés bloqués à l’aéroport, avant la finale contre le Nigeria. Il est venu me voir et il m’a dit : ‘Ne vous inquiétez pas, ils ne commenceront pas la finale sans nous’. Son calme était impressionnant.”

Charyl Chappuis (défenseur, 28)

  • Clubs (liste non-exhaustive) : Grasshopper Club, Buriram United, Suphanburi FC, Muangthong United, Port FC
  • Équipe nationale : 20 sélections en équipe de Thaïlande (5 buts)
  • Vainqueur du Championnat d’Asie du Sud-Est 2014
  • Stars des réseaux sociaux en Thaïlande (1,4 million d’abonnés sur Instagram)
  • Convoité par la Juventus à son retour du Nigeria

Ryser : “Non seulement il était efficace en défense mais, en plus, il était le premier à la relance. C’est moi qui lui ai conseillé de partir en Thaïlande. C’est dommage car je pense qu’il aurait pu faire une belle carrière en Europe, si ses entraîneurs avaient davantage cru en lui. Malheureusement, à cette époque, les techniciens qui officiaient en Super League suisse ne voulaient pas de défenseurs de moins d’1m90. Malgré tout, ce qu’il vit depuis est fantastique. C’est une star en Thaïlande.”

Charyl Chappuis #4 of Buriram United poses during the AFC Asian Champions League© Getty Images

Haris Seferović (attaquant, 28 ans)

  • Clubs (liste non-exhaustive) : Grasshopper Club, Fiorentina, Real Sociedad, Eintracht Francfort, Benfica
  • Équipe nationale : 69 sélections (19 buts) en équipe de Suisse
  • Participation à l’UEFA EURO 2016 et à la Coupe du Monde de la FIFA 2018™

Ryser : “Avec Nassim Ben Khalifa et Haris Seferović, nous avions un duo d’attaque extraordinaire. Pourtant, tout n’a pas toujours été simple, entre ces deux-là. Ils jouaient tous les deux au Grasshopper, mais ils ne s’entendaient pas très bien. Chacun avait du mal à mettre l’autre en valeur. Ils ne se cherchaient que rarement sur le terrain car ils préféraient tenter leur chance individuellement. J’ai essayé de leur parler. Un jour, je leur ai dit : ‘Si vous continuez comme ça, je n’en emmène qu’un seul à la Coupe du Monde’. Lors d’entretiens individuels, je leur ai demandé qui ils pensaient que je choisirais. Ils m’ont tous les deux répondu : Ben Khalifa. Oui, à l’époque, Nassim était en avance sur Seferović. Je leur ai dit : ‘Si Seferović est plus utile au collectif, je laisserais Ben Khalifa à la maison’. Finalement, ils ont appris à se mettre au service de l’équipe, ils se sont apprivoisés sur le terrain et ils ont marqué beaucoup de buts très importants. “

The Swiss players Nassim Ben Khalifa, Haris Seferovic and Benjamin Siegrist (from left to right) hold the trophy© FIFA.com

Nassim Ben Khalifa (milieu de terrain / attaquant, 28 ans)

  • Clubs (liste non-exhaustive) : VfL Wolfsburg, Nuremberg, Young Boys, Eskişehirspor, Grasshopper Club
  • Équipe nationale : 4 sélections (0 buts) en équipe de Suisse
  • Ballon d’Argent adidas du deuxième meilleur joueur de la Coupe du Monde U-17 2009 (4 buts, 3 passes décisives)

Ryser : “Je le comparais sans cesse à Mario Götze. Il a fait un tournoi fabuleux et, dans la foulée, il est parti à Wolfsburg. Malheureusement pour lui, il s’est gravement blessé là-bas et il n’a pas réussi à percer. Ce coup du sort l’a sans doute empêché d’atteindre le niveau qui aurait dû être le sien.”

Switzerland's Nassim Ben Khalifa celebrates after the victory © Action Images

Granit Xhaka (ailier / milieu de terrain, 28 ans)

  • Clubs : FC Bâle, Borussia Mönchengladbach, Arsenal
  • Équipe nationale : 83 sélections (12 buts) en équipe de Suisse
  • Participation à l’UEFA EURO 2016 et aux Coupes du Monde de la FIFA™ 2014 et 2018
  • Joueur suisse de l’année 2017

Ryser : “Il a connu une éclosion un peu plus tardive. À l’époque, il n’était pas un joueur de premier plan. Il ne faisait pas partie des titulaires indiscutables chez les U-16 car il n’était pas prêt physiquement. En revanche, je n’ai jamais eu le moindre doute sur l’étendue de son talent. Il est passé titulaire pendant la Coupe du Monde. Malgré tout, je le trouvais trop mince et pas assez robuste pour avoir un véritable impact au centre du terrain. C’est la raison pour laquelle je l’ai fait jouer sur l’aile. Je ne suis pas du tout surpris de voir l’évolution de sa carrière. J’en suis très heureux pour lui.”

Switzerland Portraits - Granit Xhaka© Getty Images

Ricardo Rodriguez (latéral, 28 ans)

  • Clubs : FC Zurich, VfL Wolfsburg, AC Milan, PSV Eindhoven, Torino
  • Équipe nationale : 77 sélections (8 buts) en équipe de Suisse
  • Participation à l’UEFA EURO 2016 et aux Coupes du Monde de la FIFA™ 2014 et 2018

Ryser : “Ricardo nous a rejoint un mois seulement avant le début du tournoi, à cause de problèmes de naturalisation. Je n’avais encore jamais vu un joueur aussi imperméable au stress et à la pression. On aurait dit que rien ne pouvait l’atteindre. C’était déjà un joueur exceptionnel à l’époque.”

Alternative View Portraits - Ricardo Rodriguez of Switzerland© Getty Images