La collaboration entre le FC et n’aura duré que sept matches. Ce jeudi, le club de Loire-Atlantique a officialisé le départ de l’ancien sélectionneur de l’équipe de France, remplacé sur le banc par Antoine Kombouaré.

De retour aux affaires un peu plus d’un an après son départ de Toulouse, le technicien de 57 ans a été présenté à la presse ce midi, accompagné de . Avant de laisser la parole au Kanak, le directeur général délégué des Canaris est revenu sur le choix de se séparer aussi rapidement de Raymond Domenech et de nommer l’ancien coach du Paris Saint-Germain.

Il aura pour mission, au vu des résultats, de maintenir le club. La situation comptable faisait qu’il fallait réagir. Nous pensons qu’Antoine a le profil parfait pour répondre présent à cette mission. L’échec est comptable. Il n’y a pas eu de victoires ces derniers temps. On est au mois de février. Il reste quelques journées de compétition. Il fallait réagir. On ne le fait pas de gaieté de coeur, mais je pense que la greffe n’a pas pris. Il faut savoir accepter ses erreurs et réagir vite. Il ne reste pas beaucoup de matches, mais suffisamment pour se maintenir. On voit les résultats au quotidien, ce qui se passe. Je sais tout ce que cela produit lorsqu’on a fait signer Raymond Domenech. Peu importe. Les coulisses font que les choses ne se sont pas passées comme on espérait. Les résultats le témoignent. Quand on voit l’équipe glisser petit à petit, ne pas prendre de points, on a décidé de réagir et je suis certain qu’on a fait le bon choix.

Pour sa première, dirigera les partenaires de sur le terrain d’Angers, ce dimanche, à l’occasion de la 25e journée de . Sans victoire depuis le 8 novembre dernier, le FCN n’occupe que la 18e place du classement à trois points de Lorient, 17e.