• La campagne #WorldCupAtHome se poursuit avec Brésil-USA (Allemagne 2011)
  • Quart de finale à suspense avec rebondissements… et prolongation !
  • Récital de Marta, envolée sublime de Wambach

Les Stars and Stripes ont tremblé jusqu’au bout face au Brésil spectaculaire de Marta. Mais même réduites à dix et menées au score jusqu’à la dernière minute, les joueuses de Pia Sundhage ont trouvé les ressources pour s’imposer, au bout du suspense.

📝En bref

Brésil 🇧🇷 2-2 🇺🇸 États-Unis (3-5 tab)

📅 10 juillet 2011

📍 Rudolf-Harbig-Stadion, Dresden

⚽ Buteuses

Brésil : Marta (68’, 92’) I USA : Daiane c.s.c. (2’) Abby Wambach (120’)

Compositions :

  • Brésil : Andréia, Aline©, Daiane Rodrigues, Érika, Formiga (Renata Costa, 113’), Ester, Fabiana, Maurine, Cristiane, Marta, Rosana (Francielle, 85’)
  • États-Unis : Hope Solo, Ali Krieger, Rachel Buehler, Christie Rampone©, Amy LePeilbet, Shannon Boxx, Carli Lloyd, Heather O’Reilly (Tobin Heath, 108’), Lauren Cheney (Megan Rapinoe, 55’), Amy Rodriguez (Alex Morgan, 72’), Abby Wambach
© Getty Images

🤓Le contexte

Avec trois victoires en trois matches dans le Groupe D et comptant dans ses rangs la meilleure joueuse du monde en la personne de Marta, le Brésil abordait cette rencontre avec un capital confiance élevé. Battre l’ogre américain en quart de finale aurait été le tremplin idéal vers un titre de champion du monde qui a toujours fui les Sud-Américaines, malgré leur finale jouée quatre ans plus tôt.

En face, les Stars and Stripes ont connu un début de compétition plus accroché, avec notamment une défaite contre la Suède dans le Groupe C. Les doubles championnes ont beau avoir ratissé deux médailles d’or olympiques dans les années 2000, elles sont en Allemagne pour renouer avec un titre mondial qui leur échappe depuis 12 longues années, fortes d’un groupe constellé de stars.

⚔️ Les clés du match

  • Du début à la fin : Sur la première situation chaude du match, un centre en retrait côté gauche de Shannon Boxx, les Américaines ont ouvert le score. On pense, à voir sa joie que c’est Abby Wambach, qui inscrit son deuxième but du tournoi, mais c’est en fait Daiane qui, dans la confusion, trompe les siennes d’entrée. La défenseuse a connu une soirée noire puisque c’est elle qui a manqué le tir au but fatal aux Canarinhas à l’issue du match.

  • Marta toujours là : Déjà auteure d’un doublé tonitruant contre la Norvège et époustouflante à chaque sortie, la reine brésilienne a une nouvelle fois signé une partition dont elle a le secret. Sur un numéro technique qui a éliminé trois Américaines, elle a provoqué l’exclusion de Rachel Buehler avec un penalty en prime après l’heure de jeu, qu’elle a converti. Dès le début de la prolongation, la magicienne auriverde a mis les siennes devant d’un majestueux tir lobé.

  • Wambach au buzzer : Alors que les Brésiliennes semblaient se diriger vers la troisième demi-finale de leur histoire, Wambach a trouvé la force pour s’élever dans un timing parfait sur un centre téléguidé de Megan Rapinoe, à la dernière minute. Cette tête égalisatrice a battu le record du but le plus tardif de l’histoire de la Coupe du Monde Féminine.

USA's goalkeeper Hope Solo (C) saves the ball during the quarter-final against Brazil© AFP

🌟Une joueuse dans le match

Si les Américaines ont passé l’obstacle brésilien, elle le doivent en grande partie à Hope Solo. La portière américaine a réalisé plusieurs parades de grande classe face à une armada brésilienne en supériorité numérique. Dans la loterie finale des tirs au but, c’est bien elle qui a tiré l’épingle de son jeu avec une envolée décisive face à Daiane.

🎙️Entendu…

“Nous avions toutes les raisons de baisser les bras, mais je savais que si je plaçais bien la balle, elle pouvait finir au fond des filets. C’était mon moment. C’est un peu comme si je m’y étais préparée toute ma vie, quelle qu’en soit la raison. Nous n’avons pas gagné la Coupe du Monde, mais cet instant nous a permis de rentrer aux États-Unis en championnes. Ça a été l’un des meilleurs moments de ma vie d’athlète” – Abby Wambach, attaquante des Etats-Unis

“C’était un match très difficile et équilibré. Nous savions que les Américaines étaient très fortes. Notre équipe proposait peut-être un jeu plus créatif, mais nous n’avons pas réussi à nous imposer. Nous voulions absolument nous projeter vers l’avant, jouer le contre. Mais nous avons pris un but à la fin de la prolongation et il a fallu recourir aux tirs au but. Même si nous n’avons finalement pas atteint notre objectif, je pense que nous avons fait une bonne Coupe du Monde“ – Kleiton Lima, sélectionneur du Brésil

🔜 Et après ?

Les Américaines ont surclassé la France (1-3) pour s’ouvrir la route de la finale face à des Japonaises surprenantes qui n’avaient jamais dépassé les quarts de finale dans l’épreuve, et qui contre toute attente se sont imposées aux tirs au but après être revenues deux fois au score (2-2, 3-1 tab).