• #WorldCupAtHome vous propose de revivre le choc Brésil – Belgique
  • La Kazan Arena accueille l’un des plus beaux quarts de finale de Russie 2018
  • Les Diables Rouges fêtent leur retour dans le dernier carré

Au terme d’un quart de finale palpitant, la Belgique s’impose 2-1 face au Brésil. En s’invitant dans le dernier carré de la Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™, Eden Hazard et ses coéquipiers marchent sur les traces des Diables Rouges de Mexique 1986. Pour le Brésil en revanche, cette défaite marque une nouvelle désillusion en Coupe du Monde, quatre ans après le 1-7 essuyé en demi-finale de “leur” Mondial, face à l’Allemagne.

📝En bref

Brésil 1-2 Belgique

📍Kazan Arena, Kazan
📅 6 juillet 2018

⚽️ Buteurs

Belgique : Fernandinho (13’ csc), De Bruyne (31’) | Brésil : R. Augusto (76’)

📃 Compositions

  • Brésil : Alisson, Thiago Silva, Miranda (c), Marcelo, Fagner, Fernandinho, Coutinho, Paulinho (Augusto, 73’), Willian (Firmino, 45’), Gabriel Jesus (Douglas Costa 58’), Neymar
  • Belgique : Thibaut Courtois, Toby Alderweireld, Vincent Kompany, Jan Vertonghen, Thomas Meunier, Axel Witsel, Marouane Fellaini, Kevin De Bruyne, Nacer Chadli (Thomas Vermaelen, 83’), Romelu Lukaku (Youri Tielemans, 87’), Eden Hazard (c)
© Getty Images

⚔️ Les clés du match

  • Une confiance à toute épreuve : La Belgique aborde cette rencontre avec un élément essentiel pour affronter une équipe du calibre du Brésil : la confiance. Sûrs de leur fait, les Diables Rouges se ruent à l’attaque dès le coup d’envoi et marquent à deux reprises au cours des 18 premières minutes. L’ouverture du score est signée Fernandinho, contre son camp, suite à un corner. Quelques minutes plus tard, De Bruyne, à l’entrée de la surface de réparation, double la mise d’une superbe frappe du droit.
  • Les erreurs brésiliennes : Les 12 buts inscrits par la Belgique lors de ses quatre premières sorties auraient dû sonner comme un avertissement. Pourtant, la défense de la Seleçao semble complètement dépassée par les appels des attaquants belges. Sur le corner fatidique, Kompany est laissé totalement démarqué. Plus tard, personne n’est là pour fermer l’espace devant De Bruyne, lorsque celui-ci décide de tenter sa chance sur le deuxième but. Ces deux erreurs vont coûter la qualification aux quintuples champions du monde.
  • Maîtrise tactique : Martinez a parfaitement préparé ce rendez-vous. Le sélectionneur belge a identifié les fragilités brésiliennes sur les coups de pied arrêtés et les contres. Après avoir pris l’avantage, les Diables Rouges ont contrôlé les débats jusqu’à la fin de la première mi-temps. Au retour des vestiaires, ils ont encore mis leurs adversaires en difficulté en s’appuyant sur leur habileté à jouer en contre.

🌟 Un joueur dans le match

La victoire de la Belgique est avant tout le résultat d’une performance collective, mais il convient malgré tout de saluer l’énorme travail réalisé par Thibaut Courtois. Le futur Gant d’Or adidas réalise neuf interventions décisives face aux Brésiliens. Sans une reprise de la tête à bout portant d’Augusto, le portier belge serait resté invaincu, après avoir livré l’une de ses meilleures performances en Russie.

Brazil v Belgium: Thibaut Courtois of Belgium celebrates his team's second goal© Getty Images

🎙️ Entendu…

“En première mi-temps, nous étions parfaits. Nous avons marqué deux buts et nous aurions pu en marquer d’autres. Le Brésil a haussé le ton en deuxième période et nous avons dû faire preuve de sérieux en défense. Je suis satisfait de ma performance et de mon but. Sur ce contre très rapide, Lukaku et Hazard ont réussi à permuter, ce qui nous a permis de libérer des espaces” – Kevin De Bruyne, milieu de terrain de la Belgique

“Quand on affronte une équipe comme le Brésil, il y a une barrière psychologique énorme. Face à ce maillot jaune et à ces cinq titres mondiaux, beaucoup d’équipes se mettent à douter. Mes joueurs ont cru en eux, ils ont pris des risques et ils ont su gérer les événements du match. Je suis fier de ce qu’ils ont réalisé aujourd’hui, surtout après la réduction de l’écart. Tout aurait pu basculer, mais nous sommes restés concentrés et nous avons fini par l’emporter” – Roberto Martinez, sélectionneur de la Belgique

Brazil v Belgium: Roberto Martinez, Head coach of Belgium celebrates with Belgium assistant coach, Thierry Henry© Getty Images

🔜 Et après ?

Pour la première fois depuis Mexique 1986, la Belgique accède aux demi-finales, où elle s’incline 0-1 contre la France. Les Diables Rouges montent quelques jours plus tard sur le podium de l’épreuve pour la première fois de leur histoire, grâce à leur succès 2-0 sur l’Angleterre. Ils terminent en outre avec la meilleure attaque de Russie 2018 (16 réalisations).