• L’Equateur affronte l’Argentine en match de qualification pour Qatar 2022 ce 8 octobre
  • Ce choc va rappeler des bons souvenirs à cinq joueurs de La Tri
  • Ces cinq joueurs ont en commun d’avoir fini 3ème de la Coupe du Monde U-20 de la FIFA 2019

L’Equateur démarre sa campagne qualificative pour la Coupe du Monde de la FIFA, Qatar 2022 par un gros morceau ce 8 octobre. La Tri affronte en effet l’Argentine, à Buenos Aires. Mais ce choc, en début d’éliminatoires, doit rappeler des bons souvenirs à quelques joueurs de La Tri. En l’occurrence aux plus jeunes de l’effectif.

Ils sont cinq – Jordy Alcivar, Leonardo Campana, José Cifuentes, Gonzalo Plata, et Diego Palacios – à avoir entre 20 et 21 ans et à avoir été convoqués par Gustavo Alfaro pour ce grand rendez-vous. Il y a encore quelques mois, ce quintuor participait à la victoire face l’Albiceleste en match inaugural de l’Hexagone Final de la Sudamericana U-20 2019. Ce qui a été le premier jalon vers un historique succès dans la compétition pour cette sélection.

Mais l’Equateur ne s’était pas arrêté en si bon chemin. Qualifié pour la Coupe du Monde U-20 de la FIFA, Pologne 2019, et sous l’impulsion notamment de ce cinq majeur, La Tri était parvenu à se frayer un chemin jusqu’au podium. Une grande première pour le pays dans un tournoi FIFA.

Zoom sur ces cinq talents prêts à partir à nouveau d’Argentine vers les cimes du football mondial.

Jordy Alcivar

Infatigable milieu de terrain récupérateur d’1m68, Alcivar a pris part à toutes les rencontres de Pologne 2019 à l’exception de la demi-finale perdue par son équipe face à la République de Corée (0-1). Depuis, il est devenu indispensable dans l’entrejeu de son club de cœur, la Liga de Quito, victorieuse de la Super Coupe d’Equateur 2020. Ses belles prestations ont convaincu Gustavo Alfaro de le convoquer chez les A, avec lesquels il ne compte encore aucune sélection.

© Getty Images

Diego Palacios

A peine plus grand en taille qu’Alcivar (1m69), Diego Palacios a été tout aussi précieux que son compatriote sur la route de l’Equateur vers l’or continental et le bronze mondial. Il a d’ailleurs pris part à toutes les rencontres de la Sudaméricana U20 et de Pologne 2019. Arrière gauche, il avait été solide et constant, à l’image de tous ses collègues en défense : L’Equateur n’a jamais pris plus d’un but par match à Pologne 2019.

Côté club, Palacios a quitté les Pays-Bas et Willem II juste après la Coupe du Monde U-20. Il a rejoint les Etats-Unis et le Los Angeles FC avec lequel il a disputé 15 rencontres de MLS en 2020, et deux en Ligues des champions de la CONCACAF. Une expérience suffisante pour permettre à Chiqui de faire son trou en équipe A d’Equateur, avec laquelle il compte déjà 5 sélections

José Cifuentes

Coéquipier de Palacios à Los Angeles, José Cifuentes a un peu moins été sollicité que son camarade en club (8 matches en 2020, 1 but) comme en sélection (3 sélections), mais il n’est pas moins talentueux. Milieu de terrain à la fois créatif et offensif, Cifuentes a une histoire un peu particulière puisqu’il aurait pu ne jamais jouer au football sans une volonté de fer.

“Quand j’avais 13 ans, on m’a dit que je n’avais pas le physique pour devenir footballeur. Mais moi, je n’ai jamais renoncé à mon rêve” a-t-il expliqué au micro de FIFA.com à l’occasion d’une Coupe du Monde U-20 durant laquelle il a particulièrement brillé. «”e suis resté calme et j’ai continué mes études en attendant mon heure”. Bien lui a pris !

Jose Cifuentes of Ecuador celebrates with fans© Getty Images

Gonzalo Plata

Auteur de deux réalisations et d’un nombre incalculable de dribbles, Gonzalo Plata était reparti de Pologne 2019 avec le Ballon de Bronze adidas dans les bras, et la médaille du même métal autour du cou. Dans la foulée de ses belles prestations, le feu follet a quitté Independiente del Valle et a pris la direction du Sporting de Lisbonne où il a brillé tant en championnat qu’en UEFA Europa League.

La sélection équatorienne a bien évidemment surfé sur sa fulgurante ascension. Plata a fait ses grands débuts chez les A en septembre 2019. Il totalise actuellement quatre sélections et un but en équipe nationale, inscrit dès sa première cape, en amical contre la Bolivie (3-0)

Leonardo Campana

Meilleur buteur du Sudaméricana U20 avec six réalisations, Leonardo Campana a été moins inspiré sur les pelouses polonaises. A l’image d’un Olivier Giroud, muet lors de la Coupe du Monde de la FIFA 2018 gagnée par la France, l’attaquant équatorien a évidemment apporté sa pierre à l’édifice par son talent et sa qualité de passe dans la zone de vérité.

“C’est un 9 différent : sa technique et sa conduite de balle pourraient lui permettre de jouer milieu offensif ou ailier. Il est capable de s’adapter à tous les types de jeu”, avait dit de lui son sélectionneur Jorge Célico. Campana compte en apporter la preuve chez les A, avec lesquels il compte 4 sélections, mais aussi à Wolverhampton, en Premier League, où il a été transféré en 2020.

Leonardo Campana (L) of Ecuador celebrates after scoring against Venezuela © imago