Qatar 2022™ – Zone Europe

© imago images
  • En Europe, les dix groupes qualificatifs pour Qatar 2022*ont été tirés au sort
  • Joueurs et sélectionneurs ont réagi à ce tirage
  • Deschamps : “Je ne vais pas sauter au plafond”

Dans deux ans jour pour jour, la Coupe du Monde de la FIFA, Qatar 2022™ sera en train de battre son plein. Nous serons exactement entre les huitièmes de finale et les quarts de finale. Mais avant de penser aux huit dernières équipes qui seront encore en lice pour soulever le trophée, il est temps de penser aux 32 équipes qui auront la chance de participer à la compétition. En Europe, 13 places seront attribuées à l’issue d’un tour préliminaire qui se déroulera de mars 2021 à mars 2022.

Ce lundi 7 décembre 2020, le tirage au sort de ce tour préliminaire de l’UEFA a été effectué à Zurich avec l’aide de Daniele De Rossi et Rafael van der Vaart. Voici ce que le sort a réservé aux 55 sélections du Vieux Continent.

Groupe A : 🇵🇹Portugal – 🇷🇸Serbie – 🇮🇪République d’Irlande – 🇱🇺Luxembourg – 🇦🇿Azerbaïdjan

Groupe B : 🇪🇸Espagne – 🇸🇪Suède – 🇬🇷Grèce – 🇬🇪Géorgie – 🇽🇰Kosovo

Groupe C : 🇮🇹Italie – 🇨🇭Suisse – Irlande du Nord – 🇧🇬Bulgarie – 🇱🇹Lituanie

Groupe D : 🇫🇷France – 🇺🇦Ukraine – 🇫🇮Finlande – 🇧🇦Bosnie-Herzégovine – 🇰🇿Kazakhstan

Groupe E : 🇧🇪Belgique – 🏴󠁧󠁢󠁷󠁬󠁳󠁿Pays de Galles – 🇨🇿République tchèque – 🇧🇾Biélorussie – 🇪🇪Estonie

Groupe F : 🇩🇰Danemark – 🇦🇹Autriche – 🏴󠁧󠁢󠁳󠁣󠁴󠁿Écosse – 🇮🇱Israël – 🇫🇴Îles Féroé – 🇲🇩Moldavie

Groupe G : 🇳🇱Pays-Bas – 🇹🇷Turquie – 🇳🇴Norvège – 🇲🇪Monténégro – 🇱🇻Lettonie – 🇬🇮Gibraltar

Groupe H : 🇭🇷Croatie – 🇸🇰Slovaquie – 🇷🇺Russie – 🇸🇮Slovénie – 🇨🇾Chypre – 🇲🇹Malte

Groupe I : 🏴󠁧󠁢󠁥󠁮󠁧󠁿Angleterre – 🇵🇱Pologne – 🇭🇺Hongrie – 🇦🇱Albanie – 🇦🇩Andorre – 🇸🇲Saint-Marin

Groupe J : 🇩🇪Allemagne – 🇷🇴Roumanie – 🇮🇸Islande – 🇲🇰Macédoine du Nord – 🇦🇲Arménie – 🇱🇮Liechtenstein

En raison de la pandémie de Covid-19, le tirage au sort à eu lieu à huis clos, mais de nombreux sélectionneurs et joueurs ont aussitôt réagi sur les réseaux sociaux, via les sites Internet des Fédérations ou lors de conférences de presse virtuelles. FIFA.com en a sélectionné quelques-unes.

“Dans l’ensemble, un groupe intéressant. Nous serons le grand favori dans la course, et naturellement, notre exigence est que nous gagnions ce groupe. L’Islande ces dernières années a fait parler d’elle dans les grands tournois, avec une belle atmosphère partout où ils jouent. C’est une équipe qui est également très bien organisée, qui joue un football rapide, rafraichissant, tourné vers l’avant. Les Roumains ont une équipe je crois très jeune, surtout des joueurs qui ont brillé au dernier championnat d’Europe U21. Ils étaient en demi-finale contre l’Allemagne. Ils ont des joueurs intéressants dans leurs rangs” – Joachim Löw, sélectionneur de l’Allemagne (Groupe J)

“Il y a une belle histoire autour de ce match. C’est comme un sortilège, nous tombons tout le temps sur eux. Il y a aussi quelques rencontres historiques avec les Hongrois. Le match de Tomaszewski est évidemment légendaire dans l’histoire du football anglais. J’ai souvent entendu parler de ce match. Toutes ces nuits face à l’Angleterre sont des occasions pour ces pays d’écrire l’histoire. Chaque fois que l’Angleterre affronte un adversaire, c’est toujours une opportunité pour ces nations, non seulement de bien jouer, mais aussi de se mettre sur la carte avec les clubs de Premier League. Il y a beaucoup de motivation quand on joue contre nous” – Gareth Southgate, sélectionneur de l’Angleterre (Groupe I)

“Une fois de plus, il a été prouvé que je suis généralement malchanceux lors des tirages au sort, même si c’est aussi vrai que nous aurions pu être dans un groupe plus difficile. Les Anglais, demi-finalistes de la dernière Coupe du Monde sont actuellement quatrièmes du classement FIFA, tandis que les Polonais sont à la 19ème place et ont Lewandowski qui a terminé meilleur buteur de la plupart des qualifications pour la Coupe du Monde auxquelles il a participé. Je pense aussi que l’Albanie est l’une des équipes les plus fortes du quatrième chapeau” – Marco Rossi, sélectionneur de la Hongrie (Groupe I)

“Je pense que ce sera un combat entre nous et la Suisse, qui aurait facilement pu être parmi les têtes de série. C’était l’une des meilleures équipes du pot 2. Mais l’avantage c’est que c’est un pays qui est proche et que le voyage sera court. Sur le papier, l’Irlande du Nord peut sembler un adversaire plus simple que la Suisse, mais tous les matchs sont difficiles. Même avec la Bulgarie, ce n’a jamais été jamais des rencontres faciles. Il ne faut sous-estimer personne car un match nul suffit à nous compliquer la vie” – Roberto Mancini, sélectionneur de l’Italie (Groupe C)

“Un groupe difficile mais un groupe de cinq équipes ce qui est positif. Il y a des équipes d’Europe de l’est qui seront dures à jouer, qui sont puissante physiquement comme la Bulgarie. On connaît évidemment les qualités de l’Italie et aussi de la Suisse qu’on a joué lors des barrages il y a trois ans. On sait que sur un match on peut battre des meilleures équipes, il faudra être consistant et le faire sur plusieurs rencontres. On a hâte d’être en mars” – Ian Baraclough, sélectionneur de l’Irlande du Nord (Groupe C)

“C’est un bon tirage au sort pour le Danemark pour de nombreuses raisons. Les autres équipes ont de la qualité et du talent, l’Autriche et l’Écosse notamment sont des équipes en pleine progression avec beaucoup de potentiel. Mais nous avons une équipe solide et nous voulons les battre. C’était également un bon tirage au niveau géographique, car nous n’avons pas à voyager trop loin, ni dans des fuseaux horaires complètement différents. J’espère vraiment que nous pourrons avoir des fans pour nos matchs à domicile, ce serait formidable pour les supporters ainsi que pour les joueurs” – Kasper Hjulmand, sélectionneur du Danemark (Groupe F)

“C’est un tirage normal, qui ressemble à tout tirage rassemblant de nombreuses équipes. On retrouve dans sa poule des sélections que l’on connaît parfois mieux que d’autres. Il y a en tous les cas de l’excitation à l’idée de démarrer une nouvelle campagne de qualification pour une Coupe du Monde” – Luis Enrique, sélectionneur de l’Espagne (Groupe B)

“Ce n’est pas un groupe de la mort. Il n’y a pas de groupe de la mort. Dans chaque groupe, la tête de série est le favori selon moi. Bien sûr, la Turquie et la Norvège sont de sérieux clients. La Turquie est une grande nation de football avec de très bons jeunes. Quant à la Norvège, elle a une bonne équipe avec Erling Haaland ou encore Martin Ødegaard. Le Monténégro et la Lettonie sont bien organisés. Nous devrons travailler notre différence de buts contre Gibraltar.” – Frank de Boer, sélectionneur des Pays-Bas (Groupe G)

“Les matches face au Pays de Galle seront chouettes à préparer d’un point de vue émotionnel. Sur le plan sportif, ce seront deux rencontres très difficiles. Le Pays de Galles est une équipe compétitive avec des joueurs de qualité. La République tchèque est assez proche du Pays de Galles. C’est une équipe bien balancée et qui ne lâche rien. La Biélorussie, que nous affronterons pour la première fois, a également montré qu’elle avait des qualités. Sans oublier l’Estonie que nous connaissons bien et qui nous avait posé des problèmes chez elle lors des qualifications pour le Mondial 2018. Ce sont des nations qui se battent et nous devons nous attendre à être bousculés” – Roberto Martinez, sélectionneur de la Belgique (Groupe E)

“Un bon voisin, un pays qui vit football, on le ressent chaque jour, à tout moment à la télévision, ou dans chaque contact avec ce pays. Une équipe intéressante, jeune, qui a connu un très bon développement. Nous nous verrons aussi au championnat d’Europe à Rome. Ils sont certainement favoris, mais nous sommes aussi assez bons pour rivaliser”

“Un groupe de cinq équipes, c’est bien. Ça nous donne plus d’espace dans la planification avec seulement deux matches à jouer lors des deux premières périodes de qualification. C’est un groupe intéressant avec des matchs passionnants. Nous connaissons bien l’Espagne depuis que nous les avons eues lors des éliminatoires de l’Euro. D’ailleurs nous les affronterons à nouveau à l’Euro” – Janne Andersson, sélectionneur de la Suède (Groupe A)

“Le Portugal est le grand favori de ce groupe. Si nous n’étions pas favoris maintenant, que ferions-nous? Nous devons passer en premier. Je pense que l’objectif du Portugal doit être d’atteindre ce championnat du monde dans des conditions et avec la confiance qu’il peut le gagner. Ce serait la cerise sur le gâteau pour ce pays” – Fernando Santos, sélectionneur de Portugal (Groupe A)