• La République de Corée n’a jamais disputé le Tournoi Olympique de Football féminin
  • La buteuse Ji Soyun veut absolument se qualifier
  • Nous fêtons ce mardi la Journée olympique mondiale

Si la République de Corée a représenté l’Asie lors de trois éditions de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA™, elle n’a jamais eu cet honneur au Tournoi Olympique de Football féminin. Les Guerrières Taegeuk ont tenté leur chance à six reprises et l’actuelle superstar de l’équipe nationale, Ji Soyun, n’a plus qu’un objectif : enfin participer aux JO.

Il faut dire que son pays n’est qu’à 180 minutes de la qualification puisque des barrages face à la RP Chine l’attendent. Les matches aller-retour, qui devaient se disputer au mois de mars, ont été reportés deux fois en raison du COVID-19. Ils sont désormais prévus pour février 2021.

“Nous avons tenté la qualification pour les Jeux Olympiques dans le passé, mais ça s’est terminé en déception à chaque fois”, explique Ji, 29 ans et milieu de terrain à Chelsea, à FIFA.com. “Nous avons notre chance maintenant.”

“Franchement, je pense que nous avons une bonne opportunité de nous qualifier pour les JO pour la première fois. J’espère que mon rêve de participer aux JO va devenir réalité.”

“Je respecte l’esprit des JO qui consiste à contribuer à la paix mondiale par le sport”, poursuit Ji en référence à la Journée olympique mondiale. “J’aimerais commémorer la naissance des Jeux Olympiques avec toutes les personnes qui aiment le sport.”

Auteure de 61 buts en 125 matches internationaux, Ji est la meilleure buteuse de l’histoire de la République de Corée et la deuxième joueuse la plus capée. Débutée il y a 14 ans, sa carrière l’a vu inscrire des buts dans de nombreuses compétitions, comme le Championnat d’Asie de l’Est EAFF, la Coupe d’Asie Féminine de l’AFC et la Coupe du Monde Féminine où elle a trompé la gardienne du Costa Rica dans un nul 2-2 à Canada 2015. Il lui manque donc seulement un but olympique.

Ji sait cependant que ce ne sera pas une mince affaire d’éliminer la Chine. Les Coréennes se sont inclinées 1-0 contre leurs voisines au Tournoi des quatre nations 2019 avant de finir dos à dos 0-0 au Championnat d’Asie de l’Est en décembre dernier.

“Nous avons souvent affronté la Chine et nous nous connaissons très bien”, avoue Ji. “L’équipe qui fera le moins d’erreurs aura toutes ses chances.”

Bell évolution

Cependant, Ji a pris énormément confiance depuis l’arrivée du nouveau sélectionneur Colin Bell à la tête de la sélection au mois d’octobre dernier. L’ancien patron de l’équipe féminine de République d’Irlande a en effet injecté du sang neuf dans l’équipe et les nouveaux visages ont donné un nouvel élan à l’équipe. Elle s’est d’ailleurs montrée excellente au troisième tour des qualifications olympiques asiatiques en finissant haut la main première de son groupe.

“Il y a beaucoup de jeunes joueuses maintenant dans l’équipe et elles apportent beaucoup de fraîcheur”, se réjouit Ji. “De bons changements ont eu lieu sous ses ordres en peu de temps et nous voulons continuer à progresser.”

“C’était un bon départ pour l’équipe et le nouveau sélectionneur. C’était la première grande compétition du coach Bell. Il y a eu des changements de postes, tout était nouveau. Mais je pense que nous nous y sommes très bien habituées.”

Ji, quant à elle, reste la légende de l’équipe. Elle a fait trembler les filets trois fois au troisième tour : un doublé dans une victoire aisée 7-0 contre Myanmar avant d’inscrire le dernier but dans un succès 3-0 contre le Viêt-Nam.

“Le coach Bell souhaite que je joue les premiers rôles et que je montre l’exemple aux jeunes”, explique-t-elle. “En tant qu’ancienne, je dois aider et soutenir l’équipe avec mon expérience.”

Selon le nouveau planning des barrages, la République de Corée jouera à domicile le 19 février avant de se rendre en Chine cinq jours plus tard. À huit mois de ces barrages, Ji semble en confiance.

“Le COVID-19 nous a posé des problèmes cette année, mais le décalage nous donne plus de temps pour nous préparer. Nous allons travailler dur et bien nous préparer pour les barrages. Tout le monde dans l’équipe estime que cette fois, nous devons absolument atteindre notre objectif de qualification olympique”, conclut-elle.