• Yaser Hamed a réalisé sa formation à l’académie de l’Athletic Club de Bilbao.
  • Il est devenu un cadre de la sélection palestinienne dès son premier match.
  • Palestine-Arabie saoudite au programme des #WCQ ce mardi

Le football palestinien s’est distingué en 2014, lorsque son équipe nationale A a remporté la Challenge Cup de l’AFC en battant les Philippines en finale. Un titre qui lui a valu de participer pour la première fois à la Coupe d’Asie de l’AFC.

À cette époque, Yaser Hamed avait 17 ans. Après avoir fait ses armes au centre de formation de l’Athletic Bilbao, il a débuté dans le football de jeunes avec différents clubs des divisions inférieures espagnoles. Deux ans plus tard, il a signé son premier contrat professionnel.

Alors que la Palestine a retrouvé la Coupe d’Asie il y a deux ans, le défenseur central est devenu l’un des cadres de la sélection, au sein de laquelle il a débuté à l’été 2019. Hamed a participé à tous les matches de la Palestine dans la campagne qualificative asiatique pour la Coupe du Monde de la FIFA, Qatar 2022™.

“Tous les joueurs progressent au fil de leur carrière. Personnellement, j’essaie toujours d’analyser et d’apprendre des choses au contact de n’importe quel joueur, quel que soit le match”, explique-t-il au micro de FIFA.com. “En tant que défenseur central, j’essaie d’exploiter la moindre occasion de marquer sur coup de pied arrêté. L’une de mes qualités, c’est le jeu de tête, donc j’essaie toujours de donner le meilleur de moi-même quand une occasion de marquer se présente”.

Tout donner

La Palestine occupe actuellement la dernière place du Groupe D au deuxième tour des qualifications asiatiques, avec un bilan d’une victoire, un nul et trois défaites. Elle pointe à cinq longueurs de l’Ouzbékistan, leader du groupe. Elle jouera donc une grande partie de sa survie lors du rendez-vous de mardi prochain face à l’Arabie Saoudite.

“Sur les matches précédents, on n’a pas eu de chance, mais je compte sur les qualités de notre équipe, on est prêts à relever le défi. Je suis fier de l’équipe nationale car on a grandi ensemble en tant que footballeurs professionnels et on pose les fondations d’un avenir prometteur”, explique Hamed. “On va jouer le match face à l’Arabie Saoudite comme s’il s’agissait d’une finale”.

Malgré la difficulté de la tâche, Hamed et ses coéquipiers vont tenter de s’inspirer du nul obtenu face aux Saoudiens le 15 octobre 2019 à Al-Ram. Ce jour-là, la défense palestinienne, bien cornaquée par le gardien Rami Hamadeh, avait repoussé tous les assauts des visiteurs pour obtenir un nul vierge.

“C’est grâce à notre grande concentration et à une bonne lecture du style de jeu de notre adversaire. Je suis le championnat saoudien depuis de nombreuses années. Et puis j’aborde chaque rencontre avec la volonté de tout donner. Ma philosophie c’est : ‘Tu te reposeras à l’hôtel”’, conclut-il.