Ce samedi 21 novembre, il restera exactement deux ans avant la prochaine édition de la Coupe du Monde de la FIFA™, qui s’annonce déjà révolutionnaire. La nature compacte, la culture fascinante et le paysage moderne offerts par cette première édition de la compétition phare du football tenue au Moyen-Orient et dans le monde arabe garantiront une expérience unique. Les supporters auront notamment la possibilité d’assister potentiellement à plusieurs matches dans une même journée pendant la phase de groupes, le calendrier, dévoilé plus tôt cette année, prévoyant quatre matches quotidiens pendant cette première partie de la compétition.

Les infrastructures prévues pour la compétition sont terminées à 90% et les trois stades déjà finalisés – Khalifa International, Al Janoub et Cité de l’éducation – ont accueilli en toute sécurité plus de 100 matches en 2020 malgré la pandémie de Covid-19. Trois autres stades sont en voie de finalisation : Al Rayan, Al Beyt et Al Themama. Quant aux deux autres stades – Ras Abou Aboud et Lusail -, la majeure partie des travaux devrait être achevée en 2021.

Les infrastructures nationales progressent elles aussi à un rythme soutenu, avec notamment l’entrée en service du métro ultramoderne de Doha, qui a été utilisé avec succès par les supporters lors de la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA, Qatar 2019™, la construction de nouvelles routes et l’agrandissement de l’aéroport international Hamad, qui devrait accueillir plus de 50 millions de visiteurs par an d’ici 2022.

“L’année 2020 a été difficile pour tout le monde, y compris pour le football. Malgré les difficultés rencontrées, des progrès constants ont été réalisés ces derniers mois, illustrant l’engagement continu du Qatar – sous la direction de son Émir, que je tiens à remercier personnellement – à organiser dans deux ans une compétition inoubliable qui laissera à coup sûr un héritage bien au-delà de 2022”, a déclaré le Président de la FIFA, Gianni Infantino.

“En plus des très importantes réformes du travail récemment annoncées par le gouvernement, des avancées ont été réalisées sur la construction des stades tout en permettant la mise en œuvre de mesures strictes pour protéger la santé des ouvriers. Pendant mon court séjour à Doha il y a quelques semaines, j’ai été très impressionné par l’état d’avancement des préparatifs. Je suis à la fois suis confiant et impatient à l’idée de Qatar 2022 : pour l’effet transformateur que ce tournoi a d’ores et déjà sur le pays et la région, pour les expériences uniques qu’il réserve aux spectateurs du monde entier, et bien sûr, pour vivre la meilleure Coupe du Monde jamais organisée.”

Le secrétaire général du Conseil suprême pour la remise et l’héritage, S.E. Hassan Al Thawadi, a pour sa part ajouté : “Nous sommes immensément fiers des progrès que nous avons accomplis ces dix dernières années. Les projets infrastructurels nationaux et ceux liés à la compétition sont tous bien avancés et devraient être terminés bien avant le coup d’envoi de ce grand rendez-vous. Nos projets d’héritage ont quant à eux déjà un impact sur la vie des gens dans des domaines tels que les droits des travailleurs, l’éducation et l’entreprenariat.”

“Cette Coupe du Monde est d’une importance cruciale pour le Qatar, la région et le monde. Qatar 2022 permettra à des milliards de personnes de découvrir le Moyen-Orient et le monde arabe, favorisera une meilleure compréhension et aidera à surmonter les stéréotypes que les gens peuvent avoir sur notre pays et notre région. Nous sommes très enthousiastes à l’idée d’accueillir le monde en 2022.”

Le Qatar accueillera l’édition de la Coupe du Monde la plus compacte à ce jour. Tous les stades sont proches les uns des autres et seront reliés par un réseau de transports ultramoderne, ce qui signifie des temps de déplacement courts pour les supporters, les joueurs et les médias. Les visiteurs pourront séjourner dans un même endroit pendant toute la durée de la compétition sans avoir à prendre de vols intérieurs. La distance la plus longue entre deux stades est de 75 km (d’Al Beyt à Al Janoub), tandis que la plus courte n’est que de 5 km (de la Cité de l’éducation à Al Rayan).

En juillet dernier, il a été confirmé que le match d’ouverture aurait lieu dans le superbe stade Al Beyt, d’une capacité de 60 000 places, dont l’architecture rappelle les tentes traditionnelles utilisées dans le monde arabe. La finale se déroulera quant à elle devant 80 000 spectateurs au stade Lusail le 18 décembre 2022, jour de la fête nationale du Qatar.