• Le coup d’envoi de Qatar 2022 sera donné dans deux ans jour pour jour
  • Retour sur les plus mémorables matches d’ouvertures de la compétition
  • Au menu : de nombreux buts, beaucoup de suspense, et énormément de surprises

Si on ne connaît pas encore l’affiche, on sait d’ores et déjà la date : le match d’ouverture de la Coupe du Monde de la FIFA, Qatar 2022 se disputera le 21 novembre 2022, soit dans deux ans jour pour jour !

Bien sûr, de nombreuses échéances nous attendent d’ici là à commencer par le Tirage au Sort de la Zone Europe, le 7 décembre prochain. Mais mettons-nous l’eau à la bouche avec un Best-of des matches d’ouverture !

Le(s) plus ancien(s) : Uruguay 1930

13 juillet 1930, Montevideo : France 4-1 Mexique et Etats-Unis 3-0 Belgique

Lors de la première édition de la Coupe du Monde, il n’y a pas eu UN match d’ouverture à proprement parler mais deux rencontres qui ont simultanément lancé le tournoi le 13 juillet 1930. C’est sous des flocons de neige que la France et les USA ont respectivement battu le Mexique et la Belgique. De cette journée historique, on retiendra surtout un nom, celui de Lucien Laurent, auteur du premier but de l’histoire de la Coupe du Monde de la FIFA.

© imago images

Le plus traditionnel : Angleterre 1966

11 juillet 1966, Londres : Angleterre 0-0 Uruguay

Les Coupes du Monde de la FIFA d’avant 1966 ont presque toujours débuté par plusieurs matches joués simultanément. Lors d’Italie 1934, les huit matches du premier tour ont carrément eu lieu en même temps. En 1938 en France, la rencontre Suisse – Allemagne (1:1 après prolongation, match rejoué 4:2) s’est déroulée avant les autres affiches sans avoir véritablement le statut de match d’ouverture. Bref, cet Angleterre-Uruguay de 1966, achevé sur un score nul et vierge, lance la tradition, mais aussi une fâcheuse habitude : Les trois matches s’ouverture suivants déboucheront en effet sur des 0-0 (Mexique – URSS de 1970, Brésil – Yougoslavie de 1974 et Pologne – RFA de 1978)

Le plus décevant : Allemagne 1974

13 juin 1974, Francfort : Brésil 0-0 Yougoslavie

Il pleut, il fait froid, et il y a du vent ce 13 juin 1974 sur Francfort pour le coup d’envoi de cette 10e Coupe du Monde. L’affiche de ce match inaugural a pourtant fière allure : le Brésil champion du monde en titre affronte la Yougoslavie dont les joueurs sont, dit-on, “les Brésiliens d’Europe” au regard de leur qualité technique. Cela promettait du but et du spectacle… Mais à l’image du temps, la rencontre accouche d’un triste 0-0.

Le plus surprenant : Espagne 1982

13 juin 1982, Barcelone : Argentine 0-1 Belgique

Après quatre matches d’ouverture de suite achevés donc sur des 0-0, tout le monde s’attend à ce que la “malédiction” persiste à l’occasion de cet Argentine-Belgique. C’est sans compter l’attaquant belge Erwin Vandenbergh : en marquant, il met non seulement fin à 422 minutes de disette dans les matches d’ouverture, mais il permet également aux Diables Rouges de battre, contre toute attente le tenant du titre argentin emmené par un certain Diego Maradona.

Le plus sensationnel : Italie 1990

8 juin 1990, Milan, Argentine 0-1 Cameroun

Pour la deuxième fois de son histoire, l’Argentine trébuche d’entrée à l’heure d’entamer la défense de son titre. Et c’est contre une équipe débutante, le Cameroun, réduit est à 9 en cours de partie suite à deux cartons rouges, que l’Albiceleste va cette fois tomber, malgré ses stars, Maradona en tête. Les Lions Indomptables l’emportent 1-0 sur un but de François Oman-Biyick pour ce qui reste l’une des plus grandes surprises de l’histoire de la Coupe du Monde.

Le plus étonnant : Corée/Japon 2002

31 mai 2002, Séoul : France 0-1 Sénégal

Pour beaucoup, la principale question n’était pas de savoir qui allait gagner, mais combien de buts la France allait marquer aux pauvres Sénégalais ce 31 mai 2002 à Séoul. France-Sénégal, c’était le champion du monde en titre contre un pays qui n’avait jamais participé à la Coupe du Monde. D’un côté, une équipe composée de stars jouant dans les meilleurs clubs d’Europe, et en face des joueurs inexpérimentés. Ce choc des extrêmes a débouché sur une nouvelle sensation africaine : victoire sénégalaise 1-0, sur un but signé Papa Bouba Diop.

Le plus spectaculaire : Allemagne 2006

9 juin 2006, Munich : Allemagne 4-2 Costa Rica

Pour la première fois depuis 1970, c’est à nouveau au pays organisateur de lancer le tournoi. Et c’est sous un soleil radieux et 66 000 spectateurs déchaînés que l’Allemagne et le Costa Rica offrent leur festival offensif. Philipp Lahm ouvre le score d’un tir magistral en lucarne. Paulo Wanchope égalise. Miroslav Klose, qui deviendra huit ans plus tard le recordman de buts en Coupe du Monde, ajoute deux buts au compteur de l’Allemagne. Wanchope répond en signant lui aussi le doublé. Torsten Frings clôture le score à 4-2 pour l’Allemagne. Ce match a permet à l’Allemagne de créer un record en remportant un quatrième match d’ouverture, et signant le Match d’ouverture le plus riche en buts !

Le plus bruyant : Afrique du Sud 2010

11 juin 2010, Johannesburg : Afrique du Sud 1-1 Mexique

“Nous n’envisageons pas la possibilité d’un match nul. Nous voulons gagner ce match, rien ne pourrait nous arrêter”, avait annoncé Siphiwe Tshabalala la veille à FIFA.com. Le milieu de terrain sud-africain a sans doute pensé un temps avoir réussir à allier le geste à la parole. Il faut dire que son magnifique but inscrit à la 55ème avait mis les Bafana Bafana dans les meilleures dispositions. Sauf que le Mexique égalise à 11 minutes du terme, le tout dans un concert ininterrompu de vuvuzelas. Mythique.

Le moins équilibré : Russie 2018

14 juin 2018, Moscou : Russie 5-0 Arabie Saoudite

Le match Brésil-Mexique (5-0) de 1954 n’étant pas proprement dit un Match d’Ouverture (Yougoslavie 1-0 France s’étant déroulé en même temps), la rencontre inaugurale qui a abouti sur le plus grand écart est la dernière en date : Russie – Arabie Saoudite. Portés par leur banc, les hôtes n’ont fait qu’une bouchée des Saoudiens. Avant Denis Cheryshev et Artem Dzyuba, auteurs de trois des cinq buts, aucun joueur n’avait marqué dans un match d’ouverture de Coupe du Monde après être entré en cours de jeu !