Dans le cadre de la procédure de sélection des sites de la Coupe du Monde de la FIFA 2026™, coorganisée au Canada, aux États-Unis et au Mexique, les 23 villes candidates se sont vu communiquer de nouvelles informations par l’instance dirigeante, dont le calendrier 2021 qui demeure soumis à l’évolution de la pandémie de Covid-19.

Dans le sillage de la phase d’échange d’informations initiée l’an dernier, la FIFA et les associations hôtes organiseront à partir de février 2021 des réunions individuelles en ligne avec les représentants de chacun des stades afin de discuter de divers aspects infrastructurels.

À partir d’avril 2021, elles débuteront ensuite des discussions virtuelles avec les équipes en charge des candidatures dans les villes concernées.

Au vu d’un contexte en constante évolution du fait de la pandémie de Covid-19, la FIFA et les associations hôtes aspirent à pouvoir organiser les visites d’inspection des sites au début du mois de juillet 2021. La FIFA demeurant soucieuse de respecter les recommandations des autorités sanitaires, ces visites n’auront lieu que si les pays hôtes offrent les garanties nécessaires en matière de santé et de sûreté.

Dans l’hypothèse où les visites d’inspection pourraient être effectuées, la FIFA et les associations hôtes prévoient que le Conseil de la FIFA puisse désigner les villes hôtes lors du dernier trimestre 2021.

Les domaines qui feront l’objet d’une évaluation ont été communiqués lors des séminaires des villes hôtes candidates organisés l’an dernier. Si les stades constituent la base du succès d’une Coupe du Monde, la FIFA considère que la capacité à offrir des infrastructures et services de premier plan (au niveau sportif comme général) et à exploiter le potentiel commercial de chaque ville s’avère de la plus haute importance, au même titre que les aspects de développement durable, de droits humains et d’héritage de la compétition.

Dans la droite ligne de l’objectif stratégique de la FIFA visant à rendre le football véritablement mondial, la Coupe du Monde 2026 sera la première édition à réunir 48 équipes.