• Walter Bwalya a rejoint Al Ahly en provenance d’El Gouna en décembre
  • Brillant mais muet contre Al Duhail, l’attaquant court après son premier but sous ses nouvelles couleurs
  • Mosimane souhaite le voir débloquer son compteur face au Bayern

Homonyme du légendaire attaquant zambien Kalusha Bwalya, Walter Bwalya est né et a fait ses premières armes en RD Congo, a porté les couleurs de plusieurs équipes zambiennes avant de rejoindre El Gouna, en Premier League égyptienne. Ce transfert a été l’occasion pour lui de franchir un palier.

En un an et demi, il s’est imposé comme le meilleur buteur de son équipe et a convaincu les dirigeants d’Al Ahly de s’attacher ses services, en décembre. Un peu plus d’un mois plus tard, l’attaquant de 25 ans effectue ses premiers pas en Coupe du Monde des Clubs de la FIFA, Qatar 2020™.

Trouver les bons réglages

Épuisé, Bwalya a quitté ses partenaires en milieu de seconde période, ce qui ne l’a pas empêché de figurer parmi les joueurs les plus en vue de la rencontre. Passeur décisif sur la reprise victorieuse d’Elshahat, il aurait pu doubler la mise quelques minutes plus tard. Malheureusement, son but était hors-jeu pour quelques centimètres, ce qui n’a pas échappé au VAR.

Le Congolais court toujours après son premier but depuis son arrivée au club. Son entraîneur reste malgré tout confiant. Selon lui, la nervosité pourrait même expliquer certaines occasions manquées par sa nouvelle recrue. “Il a bien failli marquer son premier but aujourd’hui, mais la technologie en a décidé autrement. Les arbitres vidéo ont un meilleur angle de vue que nous. Il n’y a donc rien à dire”, admettait Pitso Mosimane, l’entraîneur d’Al Ahly, à l’issue de la rencontre. “Il a bien travaillé sur le front de l’attaque. Si nous l’avons remplacé, c’est avant tout en raison du stress et de l’énorme dépense d’énergie qu’une telle rencontre génère.”

En demi-finale, Walter Bwalya se verra proposer un défi d’une tout autre ampleur en affrontant le Bayern Munich. L’idée de voir son poulain inscrire son premier but face aux champions d’Europe en titre n’est pas pour déplaire à Mosimane. “C’est un bon attaquant. Sa mission consiste à marquer des buts. Je suis sûr qu’il va vite trouver les bons réglages”, assure le technicien sud-africain, désireux d’afficher son soutien à son buteur. Le duel face au géant bavarois représente en tout cas une belle occasion de se faire un nom.