• Achraf Bencharki rêve d’une deuxième couronne africaine
  • Le Marocain a évolué en Afrique, en Asie et en France
  • Il peut s’appuyer sur son vécu pour battre Al Ahly

L’attaquant marocain de Zamalek Achraf Bencharki visera un deuxième sacre continental ce 27 novembre, en finale de la Ligue des champions de la CAF 2020 face au rival, Al Ahly. Le vainqueur de cette rencontre gagnera aussi le droit de représenter l’Afrique à la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA 2020™. Mais il connaît l’enjeu mieux que quiconque…

S’il a débuté sa carrière professionnelle au MAS de Fès, Bencharki a signé en 2016 au Wydad de Casablanca, avec lequel il a remporté le championnat, ainsi que la Ligue des champions de la CAF 2017. Deuxième meilleur réalisateur de cette édition de la compétition continentale, il y avait inscrit cinq buts, dont un lors de la finale aller face à Al Ahly, adversaire qu’il retrouvera ce vendredi.

Relativement inexpérimenté à l’époque de cette finale, Bencharki a, depuis, engrangé du vécu, ayant notamment participé à la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA 2017. Il compte bien s’appuyer sur ce bagage lors de ce duel face à l’ennemi juré de son club, mais aussi sur d’autres.

© Getty Images

Le plein d’expérience

Car un mois après cette compétition, Bencharki a signé dans le club saoudien d’Al Hilal, avec lequel il a participé à la Ligue des champions de l’AFC et remporté le championnat d’Arabie Saoudite en 2018. Il a ensuite vécu sa première expérience professionnelle en Europe, lors de son prêt au RC Lens.

“J’ai engrangé beaucoup de vécu lors de mon année et demie au Wydad, avec lequel j’ai remporté le championnat du Maroc et la Ligue des champions”, estime Bencharki. “Puis j’ai fait un bon passage à Al Hilal, avant de concrétiser mon ambition de jouer en Europe. Ça a été une super expérience pour moi.”

La Ligue des champions lui donne des ailes

Cette expérience a manifestement été utile. Transféré à Zamalek en 2019, il a aidé les Chevaliers Blancs à remporter la Coupe d’Égypte puis la Supercoupe de la CAF, signant deux buts lors de cette dernière face à l’Espérance de Tunis. L’année 2020 a également vu Zamalek remporter la Supercoupe d’Égypte aux dépens d’Al Ahly. Un titre de bon augure dans l’optique des retrouvailles entre les deux clubs en finale de la compétition de clubs phare du football africain.

Avec cinq buts, dont celui qui a fait la différence lors de la demi-finale aller sur le terrain du Raja de Casablanca, Bencharki a été par ailleurs l’un des grands artisans de la qualification des siens pour la finale de la Ligue des champions de la CAF. Zamalek s’est ensuite imposé 3-1 au Caire pour composter son billet pour la finale, qui sera donc une affaire 100 % égyptienne.

“La Ligue des champions de la CAF est ma compétition préférée. J’adore montrer ce dont je suis capable lors de grandes compétitions comme celle-ci”, lance Bencharki avant de conclure : “Je connais une très bonne période en ce moment, comme celle que j’avais vécue avec le Wydad. Quand on joue pour des clubs aussi prestigieux, on se transcende.”

Zamalek SC forward Achraf Bencharki© Others