• Ayman Ashraf a perdu sa sœur et sa mère dans un accident de voiture
  • Le défenseur a lui-même subi une grave blessure aux ligaments croisés
  • Après toutes ces épreuves, il est fier de participer à Qatar 2020

Ayman Ashraf n’oubliera jamais la date du 16 septembre 2016. Ce jour-là, le défenseur d’Al Ahly perd sa mère et sa sœur dans un terrible accident de voiture, alors que les deux femmes se rendaient à Alexandrie pour le voir.

Ashraf vit son pire cauchemar en apprenant la nouvelle. Deux ans après cette tragédie, l’Egyptien de 29 ans s’exprime sur son compte Twitter : “Il y a deux ans, j’ai perdu les deux personnes qui m’étaient les plus chères. J’essaye d’oublier pour mener une vie normale, mais chaque jour, leur souvenir se rappelle à moi. Je me souviens de tout. Je ne ressens plus la douleur car il n’y a rien de plus douloureux que la disparition des personnes que l’on aime”.

À l’époque, Ashraf traverse une passe difficile. L’année précédente, le défenseur a subi une rupture des ligaments croisés, alors même qu’il s’apprêtait à honorer sa première sélection en équipe d’Égypte, sous les ordres de Shawky Gharib. Sa convalescence le tient éloigné des terrains pendant de longs mois, mais le temps finit par faire son œuvre. Ashraf reprend goût à la vie et il commence à laisser derrière lui l’un des chapitres les plus tristes de son existence. À défaut d’oublier, il s’efforce de faire en sorte que ces mésaventures ne remettent pas en cause la suite de sa carrière.

Une nouvelle aventure avec Al Ahly

Il décide alors de s’engager à nouveau avec Al Ahly et commence à retrouver le niveau qui était le sien. Malgré la concurrence d’Ali Maaloul et Sabri Rahil, il retrouve petit à petit une place de titulaire. Il finit même par être considéré comme un élément incontournable de la défense des Diables Rouges. Sous son impulsion, le club remporte un fameux triplé la saison dernière, après avoir battu le Zamalek en finale de la Ligue des champions de la CAF.

On dit souvent que l’opportunité naît de l’adversité ; l’histoire d’Ashraf semble confirmer cet adage. Le destin lui donne aujourd’hui l’occasion de prendre une petite revanche en prenant part à la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA, Qatar 2020™ avec ses coéquipiers. Élu Homme du Match Alibaba contre Al Duhail SC, il a été l’un des grands artisans de la qualification d’Al Ahly pour les demi-finales. Les Qatariens ont pressé pendant une bonne partie de la seconde mi-temps, mais Ashraf et ses partenaires ont su repousser tous les assauts avec aplomb.

Un duel de rêve face au Bayern

Comme tous les joueurs d’Al Ahly, Ashraf ne cache pas son bonheur à l’idée de se mesurer au Bayern Munich, vainqueur de la Ligue des champions de l’UEFA. Il se prépare à jouer le match de sa vie, sachant que Robert Lewandowski, Serge Gnabry et Thomas Müller vont certainement l’obliger à repousser ses limites.

L’ampleur de la tâche ne semble cependant pas l’effrayer : “Nous avons promis à nos supporters de faire le maximum face au Bayern. Nous allons essayer de donner la meilleure image possible de notre club”.

“Nous allons étudier cette équipe, ses forces et ses faiblesses, et nous allons préparer ce match très sérieusement. Nous allons aussi tenter d’éviter de reproduire les erreurs commises contre Al Duhail. Notre objectif est de faire plaisir à nos supporters et de livrer une performance digne de l’histoire de ce club extraordinaire.”