• Le 18 juin 1986, l’Espagne a battu le Danemark 5-1
  • Emilio Butragueno a inscrit ce jour-là un quadruplé
  • Butragueno: “C’était sans doute l’un des plus beaux moments de ma carrière”

Le nom d’Emilio Butragueño restera à jamais indissociable des huitièmes de finale de la Coupe du Monde de la FIFA 1986™. L’attaquant espagnol a permis à son équipe de battre le Danemark en signant un quadruplé dans ce match. Un temps considérés comme des outsiders sérieux pour le titre, les Danish Dynamites ont subi ce jour-là une déroute (1-5).

“C’était sans doute l’un des plus beaux moments de ma carrière. Nous nous sommes retrouvés face au Danemark, l’une des meilleures équipes de l’époque, qui comptait parmi les favoris. Les Danois étaient plus forts que nous en première mi-temps, mais nous avons pu revenir au score en profitant d’une erreur de leur part. Ensuite, ils ont voulu prendre le jeu à leur compte et nous leur avons fait très mal en contre. J’ai marqué quatre buts… c’était extraordinaire”, se souvient l’ancien attaquant du Real Madrid, qui compte plus de 460 matches avec le club. “Je ne me serais jamais imaginé marquer quatre buts dans un match de Coupe du Monde. Finalement, la réalité a été encore plus généreuse avec moi que mes rêves d’enfant.”

“Sur le coup, je me suis senti un peu drôle. Je n’étais pas un grand buteur mais ce joueur-là, j’ai eu de la chance. J’ai aussi bénéficié de deux penalties. Tout me réussissait dans ce match. Ensuite, j’ai échangé mon maillot avec Michael Laudrup. Je l’ai encore chez moi. Mon père était dans les tribunes, avec ma femme. Il était fou de joie. Il avait l’impression de marcher sur un nuage. Moi, au contraire, j’étais très calme”, poursuit Butragueño, qui terminera à la deuxième place du classement des buteurs de cette édition.

Le beau parcours de l’Espagne a cependant connu une fin abrupte en quart de finale, face à la Belgique, dans une rencontre dont le sort s’est joué aux tirs au but.